C'est l'heure du trial des nations !

22/09/2022 il y a 8 jours

L'histoire du trial sera présentée ce week-end dans le nord de l'Italie lorsque le Trial Des Nations 2022 se tiendra à Monza où les meilleurs pilotes de la planète montreront leurs compétences soyeuses aux côtés de concurrents qui s'affronteront pour le tout nouveau FIM Trial Vintage Trophée.

 

Le TDN est un événement annuel par équipe qui oppose un pays à un autre, les gagnants pouvant prétendre être la meilleure nation de trial au monde. Le FIM Trial Vintage Trophy est une célébration des racines du trial avec des pilotes mettant à l'épreuve des machines historiques.

L'Espagne part clairement favorite pour remporter le TDN dans la catégorie masculine. Invaincu dans la compétition depuis 2004, l'équipe de cette année comprend les trois meilleurs coureurs au monde en 2022 avec Toni Bou (Montesa) s'associant à Jaime Busto (Vertigo) et Adam Raga (TRRS).

En tant que trio, l'équipe espagnole actuelle a déjà gagné deux fois - en 2017 et à nouveau l'année dernière - et à eux deux, Bou et Raga sont montés sur la plus haute marche d'un podium TDN 33 fois !

Alors, quelles nations sont susceptibles d'intervenir pour défier le puissant Espagnol ? En toute vérité, c'est un appel très difficile à faire…

La France a terminé deuxième l'année dernière mais l'équipe a subi un remaniement pour 2022 avec Benoit Bincaz (GASGAS) le seul coureur conservant sa place. Le pilote de 25 ans, qui a terminé 10e en TrialGP cette saison, est rejoint par Hugo Dufrese (Vertigo) et Gael Chatagno (Electric Motion) qui ont terminé huitième et 10e en Trial2.

Quel que soit le résultat, le Français entrera dans l'histoire ce week-end avec Chatagno devenant le premier pilote à participer au TDN sur une moto électrique.

Ensuite, il y a le trio italien de Matteo Grattarola (Beta), Luca Petrella (GASGAS) et Lorenzo Gandola (Beta).

Grattarola a connu une excellente saison en TrialGP, remportant une première victoire en carrière au plus haut niveau lors du TrialGP d'Italie le week-end dernier et quatre podiums supplémentaires en route vers la quatrième place mondiale.

Petrella est le seul changement dans l'équipe qui a terminé troisième l'an dernier et il est classé 12e au monde tandis que Gandola - le champion Trial3 2017 - a terminé sa campagne Trial2 2022 dans une bagarre cinquième avec une victoire et deux autres podiums.

La Grande-Bretagne n'a pas remporté le TDN depuis 2003 et ce serait un énorme choc si Jack Peace (Sherco), Bill Green (Scorpa) et Toby Martyn (TRRS) revenaient au sommet cette année.

Cependant, un podium est définitivement une possibilité réelle avec Martyn - qui a terminé sa première saison en TrialGP en 11e position - qui cherche à terminer l'année en beauté.

Green et Peace ont participé au Trial2 cette saison. Green a remporté trois podiums, dont une victoire en Andorre en route vers la quatrième place et Peace, qui a terminé septième, a également décroché un podium.

La formation est complétée par la Norvège avec le champion Trial2 de cette année Sondre Haga (Beta) menant Mats Nilsen (TRRS) et Jarand Vold Gunvaldsen (TRRS) dans la bataille.

La compétition féminine sera probablement une course à deux entre les champions en titre, l'Espagne et la Grande-Bretagne.

L'Espagne compte Berta Abellan (Scorpa), Sandra Gomez (TRRS) et Alba Villegas (Beta). Du trio, Abellan - la deuxième femme classée au monde - est la coureuse en forme après avoir remporté deux victoires dans la compétition TrialGP Women de cette saison et ne jamais descendre en dessous de la deuxième place.

Nous n'avons pas vu Gomez ou Villegas dans l'action du Championnat du Monde FIM de Trial Hertz en 2022, mais nous savons que Gomez est un artiste éprouvé et dans une carrière de haut vol remontant à 2008, le joueur de 29 ans a terminé deuxième au monde à deux reprises et troisième à cinq reprises.

La Grande-Bretagne est dirigée par Bristow - le seul membre restant de l'équipe victorieuse de 2018 - qui a remporté son huitième titre mondial cette saison et elle peut être confiante du soutien indéfectible de Robinson qui a terminé 10e du TrialGP Women cette saison - malgré la compétition juste deux tours – et Adshead qui a terminé troisième du Trial2 avec une victoire au tour final.

Les meilleurs du reste sont menés par la Norvège, l'Italie, l'Allemagne et la France et les quatre nations ont de grandes chances de monter sur le podium.

La classe masculine du Trophée international sera disputée par 20 équipes de quatre continents et avec les vainqueurs de l'année dernière, la Norvège se hisse à la compétition principale du TDN, il y aura cette fois une nouvelle nation sur le podium.

En plus de l'action principale, il y aura également une compétition Challenge disputée par sept équipes de deux coureurs, chacune comprenant un concurrent masculin et une concurrente féminine.

Avant que les gros canons ne soient déployés dimanche, le premier Trophée FIM Vintage lancera l'action samedi avec deux prix principaux à gagner - pour la meilleure performance sur une moto vintage et la meilleure performance sur une moto vintage authentique - et il y aura aussi être une classe de soutien en compétition sur des sections plus faciles.

Les épreuves de la journée seront animées par le champion du monde de TrialGP 1979 et légende américaine polyvalente Bernie Schreiber et, ajoutant à la saveur historique, il y aura un week-end d'exposition de machines de trial vintage révolutionnaires.

La compétition débutera à 9h le samedi avec le FIM Trial Vintage Trophy avant le début des essais officiels TDN à 10h. Dimanche verra la génération actuelle de héros du trial montrer son talent à partir de 8h30.

Pour l'horaire complet et plus d'informations, cliquez ici ...

Pour plus d'informations sur le Championnat du Monde FIM de Trial Hertz, rendez-vous sur www.trialgp.com